Le réméré n’est pas un prêt

Le réméré consiste pour un propriétaire en difficulté financière à céder son bien temporairement tout en restant locataire avec la possibilité de le revendre ou de le racheter. L’opération n’est donc pas un nouveau prêt mais une véritable vente de votre bien.

Les 3 étapes principales de la vente à réméré

Vente de la maison

1 Vendez votre bien sans déménager

Vous vendez temporairement votre bien à un acquéreur tout en continuant à l’occuper.

Phase de portage

2 Soldez vos dettes ou obtenez des fonds

Vos dettes sont remboursées grâce au produit de la vente. Vous ne réglez plus qu'une indemnité d'occupation.

Rachat de la maison

3 Rachetez votre bien ou vendez-le définitivement

Vous pouvez racheter votre bien au prix convenu au départ de l'opération ou le vendre au prix du marché.

Grâce à l’argent de la vente du bien, l’intégralité des crédits sont remboursés et les fichages à la banque de France (FICP et FCC) sont levés. Vous retrouvez ainsi une situation financière saine et pouvez racheter le bien au prix de rachat fixé au départ de l’opération en souscrivant un prêt immobilier.

Si vous ne pouvez pas ou ne désirez pas racheter votre bien, vous avez la liberté de le revendre et d’encaisser ainsi la différence entre le prix de vente au futur acheteur et le prix de rachat.

La vente à réméré s’adresse essentiellement aux propriétaires qui ne peuvent souscrire de nouveaux rachats de crédits en raison d’un endettement trop important. C’est souvent l’ultime solution pour des propriétaires qui souhaitent solder leurs crédits sans vendre définitivement leur bien.

Le réméré : accessible au plus grand nombre

Aujourd’hui, de nombreux particuliers sont exclus du système bancaire alors qu’ils disposent d’un patrimoine immobilier à apporter en garantie.

Avant de donner son accord pour l’octroi d’un prêt, un banquier va analyser en détail vos revenus, votre historique bancaire, votre situation professionnelle et votre âge.

Certains éléments peuvent amener les banques à refuser votre demande de prêt :

  • Le taux d’endettement : Il est recommandé aux organismes bancaires de ne pas dépasser le taux d’endettement maximum de 35% dans leurs propositions de prêts.
  • Un fichage bancaire : Un fichage FICP entraine un refus systématique de toutes les demandes de crédits. On est inscrit dans ce fichier au bout de deux mensualités impayées.
  • Un reste à vivre trop faible : Ce terme désigne le montant qu’il vous reste pour vos dépenses après avoir réglé toutes les mensualités de vos crédits.
  • Des incidents de paiement : Le banquier étudie vos relevés de comptes. Des découverts ou des rejets de prélèvement ne favoriseront pas votre demande de prêt. Le banquier vérifie que la mensualité d’un nouveau crédit ne viendra pas déclencher des impayés sur votre compte.

Si vous ne cochez pas toutes les cases, il est fort probable que votre demande de prêt vous soit refusée.

La vente à réméré contourne les rigidités du système bancaire en proposant une solution de financement aux propriétaires exclus des organismes financiers.

Une vente à réméré ne fait pas intervenir d’acteur bancaire. Elle est définie par une transaction immobilière entre un acquéreur et un vendeur. Vous n’êtes donc pas soumis aux critères de financement bancaire.

Nos critères

Sans condition de revenus

Ouvert aux CDD, sans-emploi, etc.

Accessible aux seniors

Accessible aux interdits bancaires

Sans questionnaire de santé

Critères des banques

Étude des revenus du foyer

Situation professionnelle analysée

Critères d'âge

Refus aux fichés Banque de France

Examen médical requis

Le réméré est une véritable option pour les propriétaires qui n’ont plus accès aux crédits, notamment dans les cas suivants :

  • Saisie immobilière : Le réméré permet d’éviter de perdre son bien dans une vente aux enchères.
  • Déchéance du terme : La déchéance du terme entraine automatiquement un fichage bancaire qui rend impossible la souscription de nouveaux crédits. La vente d’un bien à réméré libère les fonds pour solder le crédit et lever le fichage bancaire.
  • Financer un projet professionnel : Les banques sont parfois réticentes à accompagner les entrepreneurs. Le réméré est une opportunité pour débloquer de la trésorerie rapidement.

Le réméré pour un propriétaire interdit de crédits

Afin de mieux comprendre le montage, un exemple de vente à réméré peut être utile. Vous découvrirez ainsi les principaux chiffres de l’opération.

Monsieur T est mal endetté en raison d’une accumulation de crédits à la consommation qu’il a réalisée à la suite d’une mauvaise passe. En raison de mensualités trop élevées, il n’a pas été en mesure d’honorer plusieurs échéances et a été inscrit au fichier FICP de la Banque de France. Il ne peut donc plus faire de rachat de prêts et risque de perdre sa maison.

Situation avant le réméré

Valeur réelle du bien

Crédits consommation

Prêt immobilier

Total des mensualités

Revenus de Monsieur

150 000 €

40 000 €

30 000 €

1 600 €

2 200 €

Le client était ainsi en situation de surendettement et dans l’incapacité d’honorer les échéances de ses crédits.

Conditions de réalisation du réméré

Prix de vente du bien

Indemnité d'occupation

100 000 €

580 €

Le bien est vendu en réméré à 100 00 €, tous les crédits sont ainsi soldés.

Le rachat

Prix de rachat

Mensualité du prêt

106 000 €

450 €

Le client a ainsi racheté sa maison et ne supporte plus qu’une mensualité de 450 €.

Souscrire un crédit pour sortir du réméré

Avec le fruit de la vente, le notaire rembourse votre crédit immobilier et vous verse le solde du prix de vente directement sur votre compte bancaire. Cette somme va servir à rembourser vos crédits à la consommation ou d’épargne pour vous constituer un apport pour le rachat du bien. Le remboursement de vos prêts lève votre fichage bancaire.

Vous pouvez donc à nouveau souscrire un crédit immobilier pour racheter le bien au prix convenu au départ de l’opération. Vous retrouvez la pleine propriété de votre bien.

À noter

En cas de difficulté à obtenir un crédit pour le rachat, vous pouvez encaisser un complément de prix en revendant le bien. Vous percevrez la différence entre le prix de vente et le prix de rachat fixé dans l’acte de vente à réméré.

Le réméré est donc aussi une solution pour bénéficier de fonds rapidement et de temps pour vendre son bien immobilier.