Réméré : notre approche responsable

Bien que la vente à réméré connaisse actuellement un réel regain d’intérêt, elle reste souvent méconnue. Il est important de bien comprendre son mécanisme et d’être accompagné tout au long du réméré par un organisme disposant de solides compétences immobilières, financières et juridiques.

Fort de notre expérience et de notre savoir-faire, nous nous attachons à expliquer en détails les tenants et les aboutissants de la vente à réméré avec une approche transparente et responsable.

Être responsable, c’est étudier chaque demande de vente à réméré

Avant d’engager nos clients dans une vente à réméré, nous examinons avec attention chaque demande et chaque situation.

Nos paramètres d’analyse vont dépendre de la finalité de la vente à réméré : soit racheter le bien, soit le revendre au meilleur prix.

Dans le cas d’un rachat, nous étudions :

  • L’ensemble des dettes (crédit immobilier, crédits à la consommation, dette fiscale, etc.)
  • Les revenus du foyer (salaires, allocations, investissement locatif, etc.)
  • Le bien immobilier (valeur, localisation, etc.)
  • Foyer (âge, nombre d’enfants)

Dans le cas d’une revente :

  • L’ensemble des dettes (crédit immobilier, crédits à la consommation, dette fiscale, etc.)
  • Le bien immobilier (valeur, localisation, etc.)

Pour une sortie par le rachat, nous nous attachons à évaluer la capacité d’emprunt de nos clients pour racheter le bien. Ce critère n’est pas pris en compte pour une revente.

Être responsable, c’est parfois refuser un réméré dans l’intérêt du client

Tout d’abord, nous conseillions à nos clients, lorsque c’est encore possible, d’essayer de trouver un accord avec leur banque avec une solution comme un report d’échéances ou un rachat de crédits avant de les engager dans une vente à réméré.

Si le client souhaite racheter son bien et que sa capacité d’emprunt s’avère insuffisante, nous nous refusons à réaliser l’opération. Nous déconseillons la vente à réméré à des personnes dont l’âge ou les revenus bloqueraient l’obtention d’un prêt immobilier.

Dans tous nos rémérés, la sortie (rachat ou revente) a été soigneusement étudiée et validé avec le client. De plus, l’objectif des acquéreurs avec lesquels nous travaillons n’est pas de se constituer un patrimoine immobilier à un prix décoté.

Être responsable, c’est être transparent sur les coûts du réméré

Le réméré n’est pas un nouveau crédit mais une véritable vente de votre bien. C’est une opération relativement onéreuse car elle entraine des coûts incompressibles inhérents à toute transaction immobilière comme les frais de notaire et les frais d’agence.

Sachez que nous sommes transparents dans nos propositions de réméré concernant les différents coûts de l’opération. Nous présentons systématiquement l’intégralité des frais du réméré dans nos simulations afin d’orienter au mieux votre décision. Vous n’aurez pas de mauvaises surprises, toutes les informations sont données et vous pourrez ainsi décider en toute confiance.

D’autre part, vous pourrez également consulter l’étude notariale qui vous fournira des informations complémentaires.

Être responsable, c’est accompagner le client jusqu’à la fin du réméré

En plus d’être au côté du client jusqu’à la signature de l’acte authentique de vente, nous l’accompagnons jusqu’à la sortie du réméré.

Notre objectif est que vous rachetiez votre bien au plus vite pour que l’opération soit la moins onéreuse possible pour vous. Nous vous conseillions ainsi sur les démarches de défichage bancaire, d’ouverture de compte épargne, de présentation de dossier de prêt, etc.

Dans le cas d’une revente, nous apportons également nos conseils pour faciliter la vente au meilleur prix. En parallèle de notre action, l’étude notariale se charge de toutes les formalités pour réaliser l’acte de rachat.

Nous sommes à votre écoute et répondons à toutes vos questions pendant toute la durée du réméré !

En savoir plus   fleche vers le bas