Le rachat de crédit pour sortir du surendettement

Afin d'éviter une procédure de saisie immobilière, pensez à étudier les solutions de financement avec votre banquier. Il pourra vous orienter vers une option adaptée à votre situation.

Si vos difficultés financières actuelles sont dues à de trop nombreux crédits, un rachat de crédits regroupant vos crédits à la consommation et votre crédit immobilier pourrait rééquilibrer votre budget, à condition de ne pas être fiché à la Banque de France ou FICP.

Les avantages du rachat de crédit

Regrouper plusieurs crédits en un seul

Le rachat de crédit consiste à réunir différents prêts en un seul afin de diminuer ses remboursements mensuels. Concrètement, un organisme financier solde vos précédents prêts aux créanciers et met en place un seul et unique crédit pour financer ce remboursement de prêts. Ce nouveau crédit propose une mensualité plus faible et une durée de remboursement allongée qui est calculée en fonction de votre endettement et de votre capacité de remboursement. Vous simplifiez votre budget avec une seule échéance à régler par mois au lieu de plusieurs prélèvements sur votre compte bancaire.

Les prêts concernés peuvent être des prêts immobiliers, des prêts à la consommation, des crédits revolving, des crédits autos, etc. Vous choisissez les prêts que vous souhaitez intégrer au regroupement de crédits. Sachant que l’opération s’avèrera avantageuse pour des crédits aux taux très élevés. Par exemple, avec un rachat de prêts sur des crédits revolving au taux de 20%, vous passerez à un unique crédit dont le taux serait autour de 7%. Vous réalisez ainsi d’importantes économies.

Baisser vos mensualités

L’opération a pour effet de baisser vos mensualités grâce à un allongement de la durée du prêt. Le taux global de votre nouveau crédit sera plus faible que le taux moyen actuel de vos différents prêts. Vous disposez ainsi de plus d’argent pour vos dépenses quotidiennes.

Mais attention, bien que l’allongement du crédit diminue vos mensualités, il augmente le coût total du prêt puisque vous paierez des intérêts sur une période plus importante. Plus la durée du nouveau prêt sera longue, plus le coût total sera élevé.

Réduire votre taux d’endettement

Avec la baisse de vos mensualités vous réduisez votre taux d’endettement, c’est-à-dire le rapport entre vos charges financières et vos revenus. Les banques calculent précisément votre taux d’endettement avant de vous accorder un financement. Généralement il ne doit pas dépasser 33% pour valider une opération de financement.

Si votre taux d’endettement est faible, vous pourrez éventuellement obtenir de la trésorerie supplémentaire grâce au rachat de crédits.

Rachat de crédit : combien ça coûte ?

En souscrivant un rachat de crédit mixte (composé de crédits à la consommation et d’un crédit immobilier), vous devrez estimer les frais annexes avant de faire votre choix :

  • Frais de dossier : entre 300 et 800 euros suivant l’enseigne.
  • Garantie : cautionnement ou hypothèque, au maximum 3% du capital restant dû.
  • IRA : indemnités de remboursement anticipé plafonnées à 3% du capital restant dû.

Au final le coût sera important mais ne dépassera pas 7% du capital restant dû. Pour que l’opération financière soit réussie, veillez à ce que le gain apporté par la diminution du taux et des mensualités soit supérieur à l’ensemble des frais liés au rachat.

Les conditions pour obtenir un rachat de crédits

Un rachat de crédits nécessite une garantie, généralement un bien immobilier. En conséquence, si vous n’arrivez pas à régler vos mensualités, une procédure de saisie immobilière pourra être engagée par le créancier.

Vous ne devez pas être interdit bancaire ou inscrit au FICP (Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers). L’inscription FICP intervient après deux mensualités non payées auprès d’un organisme prêteur. Une fois inscrit, toute demande de financement est rejetée par le système bancaire classique.

Des revenus suffisants : l’organisme prêteur sera attentif à ce que la nouvelle mensualité ne dépasse pas 33% de vos revenus.

En règle générale, l'âge de fin de prêt, c'est-à-dire votre âge auquel on ajoute la durée du nouveau prêt, ne doit pas dépasser 85 ans. Mais avec l'allongement de la durée de vie, les banques ont tendance à revoir à la hausse l'âge de fin de prêt maximum.

Les limites du rachat de crédit

Avant de tomber en défaut de paiement, restructurer vos dettes est un bon moyen pour rééquilibrer votre budget en diminuant vos mensualités. Cependant vous ne devez pas négliger l’augmentation du coût de votre dette sur le long terme et tous les frais liés à l’opération.

Si vos revenus sont insuffisants ou que vous êtes déjà fiché à la Banque de France, un rachat de crédits est inenvisageable pour éviter une saisie immobilière. Dans ces conditions délicates, le portage immobilier est la solution la plus appropriée.